On ne naît pas entrepreneur, on le devient. L’entrepreneuriat est un apprentissage du quotidien, qui
comporte également ses erreurs. Certaines sont inévitables, ce qui permet d’évoluer et de modifier
sa stratégie de départ… Cependant, d’autres peuvent être facilement évitées si on en prend
conscience dès le début. Voici 6 erreurs très courantes que font les jeunes entrepreneurs et qui
peuvent nuire à des projets prometteurs.

Se tromper d’associés :
Au moment de créer une entreprise, tout le monde est partant et a envie de monter le projet. Mais
les entrepreneurs sous-estiment souvent les différences de stratégie, de personnalité : prenez le
temps avant de vous associer de bien vous connaitre et n’oubliez surtout pas que les conflits entre
co-fondateurs sont la première cause d’échec d’une startup.

Lever des fonds trop tôt :
Quand on lève des fonds trop tôt on peut ensuite avoir du mal à gérer la pression financière et les
relations avec les investisseurs. Il est plus sage de consolider l’équipe et les fonctionnalités de votre
service, d’avoir une orientation claire avant d’impliquer d’autres parties prenantes.
Ne pas rédiger son Business Plan de manière claire et précise :
Le Business Plan est le document qui doit expliquer de manière claire et précise ce que l’on envisage
pour l’avenir de son entreprise et le plan d’action pour y parvenir. A priori simple, il peut s’avérer
compliqué quand il s’agit de mettre sur papier ce que l’on a en tête mais il est impératif de prendre le
temps de bien le faire et ne surtout pas le bâcler.

Ne pas avoir en interne les bonnes personnes :
Dans une start-up les compétences humaines sont bien plus importantes que les ressources
matérielles c’est pourquoi il faut savoir bien choisir ses collaborateurs et cultiver le capital humain.
Le recrutement doit être pris au sérieux afin d’avoir à ses côtés les bons profils en termes de
compétences mais aussi de personnalités, une équipe soudée et motivée peut faire des merveilles.

Ne pas avoir d’objectifs :
Si certaines personnes sont plus pragmatiques que d’autres, d’autres sont plus rêveurs et un poil trop
utopiste. L’idéal est de mêler les deux et ne pas hésiter à viser haut pour atteindre des objectifs
réalisables. Ne pas voir les choses en grand, c’est se limiter et donc ne pas progresser, parfois on ne
sait plus où on va d’où la nécessité de fixer des objectifs qui vous orienteront à long terme.

Manquer de flexibilité :
Quand on débute dans un projet on a beau faire un plan, des plannings, avoir des objectifs clairs, il y
a toujours des imprévus, même les grandes entreprises n’y échappent pas. C’est pourquoi il faut dès
le début mettre en place une structure flexible afin que la communication et la prise de décision
soient rapides, ce qui permettra de s’adapter à temps à certaines situations.

@Oumaya Hafiane

Facebook Comments